Il est impératif de distinguer le squat d’une résidence secondaire du squat d’une résidence principale. Ces deux cas de figure répondent à des régimes juridiques complètement distincts.  En effet, le squat ne peut être assimilé à la notion de violation de domicile que lorsque le bien squatté était établi comme une résidence principale au moment de l’installation du squatteur. En savoir plus sur les biens squattés.