Vous faites partie des personnes propriétaires qui possèdent un logement squatté et, plus précisément, une maison ? Les squatteurs ne veulent pas partir et la situation devient assez complexe ? Il vous est donc possible de penser à murer les différentes annexes de votre maison pour que ces squatteurs comprennent enfin qu’ils sont dans l’illégalité totale. Voici donc quelques éclaircissements sur le sujet.

Murer les annexes de sa maison est une option.

Tout d’abord, il faut savoir que, si une procédure est en cours et que les squatteurs vont bientôt quitter votre logement, murer ne sera vraiment pas nécessaire dans ce cas précis. Murer toutes les annexes de sa maison est vraiment utile comme solution finale et ultime où les squatteurs sont encore présents malgré le temps et les procédures entamées. De ce fait, certains propriétaires de maisons squattées choisissent de murer eux-mêmes les différentes annexes en y construisant un mur de parpaings, par exemple. Murer est donc une option en fonction de la complexité du squat et a pour but de dissuader tous les squatteurs qui souhaiteraient revenir.

Murer en fonction de son type d’annexes.

Choisir ou non de murer les annexes de sa maison squattée dépend vraiment de la situation-même de la maison concernée. En soi, murer devient une action quasi évidente et obligatoire pour les maisons à l’abandon. Ceci est d’autant plus valable que ce type de maison étant peu entretenues, murer sera un gage de sécurité envers les squatteurs. Dans ce cas particulier, murer toutes les annexes est vraiment indispensable.

Mais, si, par exemple, les squatteurs arrivent à rentrer par une issue que vous utilisez également, dans cette situation, murer vous gênerait fortement dans votre vie quotidienne. Les annexes donnent un accès quotidien à votre maison ce qui rend l’action de murer assez problématique dans cette situation.

En revanche, si les annexes de votre maison sont plus indépendantes, envisager d’y monter un mur solide pour éviter aux squatteurs d’être présents est tout à fait envisageable. Cette solution est d’autant plus valable si une ou plusieurs annexes ne sont pas utilisées et qu’elles attirent facilement les squatteurs.

Entrées ou fenêtres : murer toutes les issues possibles.

Il est donc possible de murer les annexes d’une maison squattée de deux manières différentes et avec l’aide de votre mairie.

La première, la plus évidente, est de poser une tolle ou de construite un mur fixe aux entrées principales des annexes concernées.

Pour murer efficacement, il est également possible de fermer toutes les fenêtres entièrement surtout si l’annexe de la maison n’est pas utilisée.

Il est donc évident que murer tous les accès au rez-de-chaussée pourra faire son petit effet.

Néanmoins, il faut savoir que murer n’est pas toujours une solution définitive pour le squat d’une annexe car, les squatteurs peuvent arriver à la détruire pour revenir.