Les propriétaires dont la résidence principale est squattée peuvent obtenir une expulsion forcée, légale et rapide de leur logement, sans décision judiciaire. Pour cela, le propriétaire doit déposer directement auprès des services de police une plainte pour violation de domicile. En savoir plus sur les résidences principales squattées.